Electronique radioamateur Electronique radioamateur
Forum dédié à l'électronique radioamateur, les antennes, les composants et le matériel radio
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les 5 derniers sujets :
Unknown topic (24-06-17)
Essay Producing Provider (22-06-17)
Unknown topic (16-06-17)
Commande de composants (08-06-17)
Unknown topic (08-06-17)
Sujets similaires :
Annonces radioamateurs :


Transistor mos ou bipolaire
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Electronique radioamateur -> Composants électroniques
 
Auteur Message
fleurus
Invité





MessagePosté le: Sam Avr 05, 2008 3:58 pm    Sujet du message: Transistor mos ou bipolaire Répondre en citant

Comment puis je choisir le type de transistor à utiliser MO ou bipolaire?
Malko



Inscrit le: 02 Juil 2008
Messages: 5
Localisation: Tunisia

MessagePosté le: Mer Juil 02, 2008 11:19 am    Sujet du message: Re: Transistor mos ou bipolaire Répondre en citant

selon ce que tu veux faire
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Invité






MessagePosté le: Jeu Juil 03, 2008 7:22 pm    Sujet du message: flo456 Répondre en citant

Les 2 types de transistors sont fondamentalement différents:

- la gate du mos peut être vu comme une capacité, en DC il n'y a donc pas de courant dans la grille, alors que la grille du bipolaire dmande du courant.

- On parle de rdson (résistance entre drain et source) alors que pour un bipolaire on parlera de tension de saturation VSAT.

effectivement ça dépend aprés de l'application, sachant qu'un MOS est toujours 4 à 5 fois plus cher qu'un bipolaire et que les courants de fuites sont plus élevés pour le MOS.

etc etc! vaste sujet
fleurus
Invité





MessagePosté le: Mer Juil 16, 2008 8:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

merci bien de toute vos réponses.
nanard



Inscrit le: 23 Oct 2008
Messages: 7
Localisation: haute savoie

MessagePosté le: Ven Oct 24, 2008 3:32 pm    Sujet du message: Transistor MOS ou bipolaire Répondre en citant

Hello,

La question de base est de définir le type d'application avant d'entrer dans les débats.
=> fréquence de travail (DC à quelques Ghz)
=> Puissance ( mw à 1Kw)
=> Linéarité voulue ( ce qui définira la classe de fonctionnement)

1) L'entrée d'un MOS est capacité pour des applications BF. L'attaque se fait en tension. Le seuil de polarisation peut varier de 1 volt à 6 volts en moyenne.
2) L'entrée d'un bipolaire est une diode. L'attaque se fait en courant et le seuil correspond à celui d'une diode soit environ 0.6v pour un Tr silicium
3) La tension de déchet est en générale plus élevée sur un bipolaire (VCe sat) que sur un MOS (VDsat). Cette tension est le fruit d'un courant Id ou Ic et d'un résistance "parasite" intrinsèque au MOS => Rdson ( Résistance de Drain/Source en position On , Bipolaire =>Rceon (Résistance de Collecteur/ Emetteur). Un petit calcul U=R x I donne respectivement les chutes de tension ( tensions de déchet). Puis en poussant l'analyse plus loin vous pourrez calculer les pertes par conduction liées directement à ces résistances.
4) Pour les coûts voici un petit exemple pour une application en régime de commutation (prix donné par un vendeur très connu sur la place public Laughing )
Bipolaire => MPS2222A : 0.3euro ( ic=0.6 , Vce=40, Pd=0.65W, TO92)
MOS => BS170 : 0.2 euro (id=0.5A, Vds=60, Pd=0.83W) , TO92

Dans ce cas là, le MOS est moins cher que le bipolaire

Par contre un aspect qu'il faut bien regarder c'est le gain en Dc qui peut être extrêmement élevé pour un MOS prévue pour de la commutation.

Pour le futur, nos braves transistors bipolaires ont du plomb dans l'aile et perdent du terrain par rapport au MOS, et en particulier pour les transistors RF.

En résumé (je me répète Laughing )

La question de base est de définir le type d'application avant d'entrer dans les débats.

nanard
_________________
Nanard elec.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






MessagePosté le: Ven Oct 24, 2008 5:20 pm    Sujet du message: mos bip Répondre en citant

Citation:
Dans ce cas là, le MOS est moins cher que le bipolaire


en grande quantité et pour la commut petit signaux, le mos est toujours plus cher du a son procédé de fabrication plus couteux que le bip

salutation
nanard



Inscrit le: 23 Oct 2008
Messages: 7
Localisation: haute savoie

MessagePosté le: Sam Oct 25, 2008 5:20 pm    Sujet du message: Transistor MOS ou bipolaire Répondre en citant

Bonjour à tous

la question de base était:

"Comment puis je choisir le type de transistor à utiliser MO ou bipolaire?"

Et on pourrait supposer que notre ami "fleurus" ( que je salue en passant) n'est pas un adapte du MOS. Et afin de ne pas faire peur aux futures adaptent du MOS vis à vis du bipolaire quant au choix lié à l'application. On montre que les MOS peuvent avoir des prix équivalents aux bipolaires et dans certains cas, moins cher (ce que j'ai vérifié de nombreuse fois, que ce soit pour l'achat de 10 pièces ou 100000 pièces ). on est donc loin du " " MOS est toujours 4 à 5 fois plus cher".
Enfin, pour ce qui est du courant de fuite, il faut savoir que les MOS sont considérer comme des interrupteurs quasi parfait. L'utilisation l'a largement été prouvée dans des applications comme le court circuit d'une capacité utilisée en intégrateur, la mémorisation d'une information numérique ( mémoire MOS),......., circuit échantillonneur bloqueur (et pour ces applications les courant sont à prohiber).


En en reviens toujours a la question de base qu'il faut se poser:

" type d'application et spécifications recherchées"

Modératum, et Modératument votre.

Nanard
_________________
Nanard elec.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
B_52s



Inscrit le: 17 Oct 2008
Messages: 6

MessagePosté le: Mar Oct 28, 2008 8:28 am    Sujet du message: mos ou bipolaire telle est la question! Répondre en citant

Citation:
" type d'application et spécifications recherchées"


oui c'est exactement cela, nanard voit juste! tout dépend de la fonction réalisée au final par le transistor.
le mos patit malheureusement encore d'une "mauvaise" réputation alors que les progrés de ces 20 dernières années sont phénoménaux.

eut être que fleurus peut nous en dire un peu plus sur son appli?!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
nanard



Inscrit le: 23 Oct 2008
Messages: 7
Localisation: haute savoie

MessagePosté le: Mar Oct 28, 2008 9:58 am    Sujet du message: MOS et bipolaire Répondre en citant

Bonjour B_52s,

Effectivement, les petits MOS semblent avoir mauvaise réputation Embarassed lié à une méconnaissance de "la bête" . Toujours est il que dans l'industrie « high tech », le MOS et LDMOS a quasiment remplacer les bipolaires pour des fréquences de qq KHz à qq GHz. La plus part de fabricants ont déjà supprimé une bonne partie des ses bipolaires au profit de MOS. C'est la vie, il faut vivre avec son temps Very Happy c'est que depuis des décennies on parle du BC107, du 2N2222A et quand il faut se faire a une nouvelle technologie, ça ne se fait pas facilement. Changer une culture prends des dizaines d'année. C'est un peut comme passer des anciens francs au nouveaux francs.....Dans certaines universités on en ait toujours au BC107 sur lequel on passe des semaines et des semaines. J'ai encore vécu ça il y a quelques semaines, le prof. a sorti ses feuilles jaunies par le temps… Embarassed Par contre, on passe quelques minutes sur les MOS. Par contre, si vous aller côtoyer Cachan pour les MOS de commutation ou Limoge pour les MOS et LDMOS RF, on charge littéralement de crémerie.
Bien, sur ces bonnes paroles , je vais aller voir si mes LDMOS se comportent correctement.

A+

Nanard
_________________
Nanard elec.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
antoine
Invité





MessagePosté le: Mer Oct 29, 2008 10:37 pm    Sujet du message: mosfet et bipolaire Répondre en citant

je suis assez d'accord avec ce qui vient d'être dit, par conte n'enterrons pas notre ami le bipolaire si vite, il a je pense encore de beaux jours devant lui ne serait ce que pour les parties devant supporter des tensions assez elevées. dans les exemples précédents, ce paramère n'a pas été mis en avant, mais j'ai souvent eu recourt au bip discrets pour palier à ce problème: exemple petit signal à +de 100v.
en intégré y a pas photo le nombre de mos intégrés est de nos jour énorme... le numérique n'utilise que ça.

je rajoute comme nanard: c'est "application dependant".

toine
Invité






MessagePosté le: Sam Avr 27, 2013 9:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

le most tue le bip
Invité






MessagePosté le: Sam Avr 27, 2013 9:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bip bip et son ami le coyote
Invité






MessagePosté le: Mar Mai 28, 2013 2:47 pm    Sujet du message: Re: mosfet et bipolaire Répondre en citant

antoine a écrit:
je suis assez d'accord avec ce qui vient d'être dit, par conte n'enterrons pas notre ami le bipolaire si vite, il a je pense encore de beaux jours devant lui ne serait ce que pour les parties devant supporter des tensions assez elevées. dans les exemples précédents, ce paramère n'a pas été mis en avant, mais j'ai souvent eu recourt au bip discrets pour palier à ce problème: exemple petit signal à +de 100v.
en intégré y a pas photo le nombre de mos intégrés est de nos jour énorme... le numérique n'utilise que ça.

je rajoute comme nanard: c'est "application dependant".

toine


On m'a toujours dit qu'un MOS vaut 2 bip! Donc c'est sur qu'un mos c'est mieux, car ça vaut bien 2 bip.

Et puis merde.
Sam le clodo
Invité





MessagePosté le: Mar Mai 28, 2013 2:50 pm    Sujet du message: Sam le clodo is back!!!!! Répondre en citant

Sam le clodo sort de ce corps!
Michel
Invité





MessagePosté le: Mer Mai 29, 2013 8:38 am    Sujet du message: Re: mosfet et bipolaire Répondre en citant

Anonymous a écrit:
antoine a écrit:
je suis assez d'accord avec ce qui vient d'être dit, par conte n'enterrons pas notre ami le bipolaire si vite, il a je pense encore de beaux jours devant lui ne serait ce que pour les parties devant supporter des tensions assez elevées. dans les exemples précédents, ce paramère n'a pas été mis en avant, mais j'ai souvent eu recourt au bip discrets pour palier à ce problème: exemple petit signal à +de 100v.
en intégré y a pas photo le nombre de mos intégrés est de nos jour énorme... le numérique n'utilise que ça.

je rajoute comme nanard: c'est "application dependant".

toine


On m'a toujours dit qu'un MOS vaut 2 bip! Donc c'est sur qu'un mos c'est mieux, car ça vaut bien 2 bip.

Et puis merde.



La dernière ligne vaut argument.
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Electronique radioamateur -> Composants électroniques
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group | phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com